Derniers commentaires

Aucun commentaire.

Calendrier

Décembre 2016
LunMarMerJeuVenSamDim
 << < > >>
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Annonce

Qui est en ligne?

Membre: 0
Visiteur: 1

rss Syndication

Liens

 
02 Sep 2013 

introduction aux principes de la médecine moderne

Avez-vous parfois le sentiment que vous étiez mieux avant de commencer une nouvelle pilule ?
Environ 9,6 millions d’Américains âgés subissent des effets secondaires négatifs de leurs médicaments chaque année. Des effets secondaires connus sont traitées comme si ils étaient de nouvelles maladies et des médicaments supplémentaires sont prescrits pour traiter les effets secondaires au lieu d’essayer de les prévenir.
Plus de deux millions d’Américains sont envoyés à l’hôpital ou gravement blessés par des effets secondaires de chaque année. En fait, avec plus de 100.000 décès chaque année, les réactions indésirables aux médicaments sont une des principales causes de décès aux États-Unis – et bon nombre de ces cas sont évitables !

gwen Olsen et les survivants des médicaments

 « Lorsque vous vous rendrez compte de ce qui vous est vendu  comme un «remède» vous vous rendrez compte  comment vous jouez à la roulette russe avec  vôtre vie et celles de vos enfants. » Heller Meria


«L’une des lois tacites de la médecine moderne est de prescrire rapidement un nouveau médicament avant que tous ses effets secondaires apparaissent à la surface » 


« les essais cliniques réalisés par l’industrie sont biaisés, truqués, mensongers, masquant les dangers, amplifiant les effets positifs »
professeur Philippe Even

“une maladie pour chaque molécule fabriquée.”

.
professeur Peter C. Gøtzsch
.

« Ils (l’ industrie pharmaceutique) vous vendent des médicaments dangereux pour gagner de l’argent. Rien d’autre. Si vous pensez que l’ industrie pharmaceutique met des médicaments sur le marché pour vous aider – vous vous trompez lourdement! »

« L’industrie pharmaceutique a infiltré et corrompu tous les systèmes de santé publique dans le monde à tous les niveaux : médecins, instituts de recherche, publications scientifiques prestigieuses de même que les agences gouvernementales comme la FDA. Très peu de gens tirent avantage des médicaments qu’ils consomment. En fait, les médicaments seraient la troisième cause de décès dans les pays riches…Pour sortir de cette situation intenable, il faudrait rien de moins qu’une révolution : abolition des brevets en pharmacie; interdiction de tout marketing et de toute recherche clinique à l’industrie ; disqualification systématique de tout expert ayant un conflit d’intérêts, qu’il soit financier ou simplement intellectuel. Notre système de santé serait donc menacé non pas par le vieillissement de la population, mais bien par l’explosion de la pharmaceutique. »
professeur Turcotte fernand

« L’éditeur du réputé British Medical Journal déclara lui-même que seulement 15 pour cent de toutes les méthodes de la médecine moderne ont une base scientifique ou ont été prouvées »

« 80% des médicaments ne servent à rien », mais sont dangereux

"la médecine est devenue folle" (ARTE télé)
les autres émissions, reportages, vidéos, sur les médicaments, la médecine et surtout les escroqueries, a ne pas manquer :
Les Heritiers du Dr Mengele / ARTE
Touche pas a ma prostate

02 Sep 2013 

Certains médicaments en cause

antidépresseurs : DEROXAT / PAXIL / SEROXAT (par Glaxo), ZOLOFT (par Pfizer), Symbyax (par Pfizer), Effexor (par Wyeth), CYMBALTA (par Eli Lilly & Co), seroplex / cipralex / Lexapro (par Forest Labs), seropam / CELEXA (par Forest Labs), Luvox (par Solvay Pharm.). Médicaments contre la migraine : IMIGRANE / Imitrex / sumatriptan (par GlaxoSmithKline),NARAMIG / Relpax / naratriptan (par Pfizer), AMERGE / naratriptan (par GlaxoSmithKline), ZOMIG /Zolmitriptan (par Astra Zeneca), Maxalt / Rizatriptan(par Merck), Axert /ALMOGRAN / almotriptan (par Johnson & Johnson), FROVA / Frovatriptan Succinate(par Endo Pharml)

"potentiellement mortel"
02 Sep 2013 

syndrome sérotoninergique (serotonin syndrome)

Dr. Ann Blake Tracy

plus de 85% des médecins n'étaient «Pas au courant de la sérotonine Comme un syndrome clinique de diagnostic.

Le syndrome sérotoninergique en bref
par la revue prescrire
 
l'augmentation alarmante de patients se présentant Dans les salles d'urgence de l'Hôpital avec le syndrome sérotoninergique, UNE forme Potentiellement mortelle de la drogue déclenchée par l'empoisonnement par des antidépresseurs
 
Paxil médicale et assistance juridique
 
La mort est survenue par arrêt cardiorespiratoire ou déficience rénale.
 
Lorsqu'il est appliqué à la population assurée aux États-Unis, on peut éstimer que cela representent près de 200.000 Américains pour l'année 2001.
 
Syndrome sérotoninergique très grave et Potentiellement mortelle
 
Par exemple, Le syndrome sérotoninergique mai se produire si vous prenez un antidépresseur avec un médicaments contre la migraine.
 
"La FDA un Émis déjà un avis et une Alerte Que quand les triptans Sont Utilisés en combinaison avec les ISRS, Il YA Une Possibilité de syndrome sérotoninergique...
 
Le syndrome sérotoninergique est une réaction potentielement mortel à un médicament.
 
Wikipedia
 
Le syndrome sérotoninergique est un état toxique. Principalement causée par excès de sérotonine Dans le système nerveux central
 
beaucoup d'autres médicaments (par exemple, les amphétamines, les inhibiteurs de la monoamine-oxydase [IMAO], le TCAS, le lithium)
 
D'après certains auteurs, les cas de syndrome sérotoninergique sont largement sous estimés.
 
Le syndrome de sérotonine, une complication iatrogenique potentiellement mortelle de thérapie psychopharmacologic, le plus généralement est rapporté avec des combinaisons des médicaments serotonergique
 
La Honte !
 
Complication potentielle mortelle liée à des médicaments
 
Toutefois, son existence en tant qu’entité nosologique est encore parfois contestée, de même que sa relation au syndrome malin des neuroleptiques (SMN).
 
En France, l’association tramadol-IMAO non sélectifs ou sélectifs (Moclamideâ , Humorylâ , Deprenylâ ) est contre indiquée.
02 Sep 2013 

syndrôme serotoninergique procès

Imitrex (par GlaxoSmithKline), Relpax (par Pfizer), AMERGE (par GlaxoSmithKline), ZOMIG (par Astra Zeneca), Maxalt (par Merck), Axert (par Johnson & Johnson), FROVA (par Endo Pharml)

recherche de procès pour syndrôme
 
Les personnes blessées par la sérotonine et le syndrome peuvent obtenir des conseils juridiques avec le Kwok Robert & Associates Law Firm
02 Sep 2013 

antidépresseurs : les principales adresses internet

"Ce sont des substances extrêmement dangereuses qui auraient dû être interdites, comme des médicaments similaires l'ont été dans le passé"

Fiddaman bob
 
»"Considérant les avantages et les risques, nous pensons cette préparation totalement inadapté pour le traitement de la dépression"
 
procès, conseils,sevrage...prozac, norset, deroxat, effexor, paxil, cymbalta...Corruptions et fraudes
 
Apprendre tout sur le sevrage de tous les antidépresseurs: inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonineISRS et inhibiteurs de la recapture de la sérotonine-noradrénaline (SNRI) ...
 
médecine hors control
 
Tout sur les antidépresseurs
 
Collection de plus de 3100 histoires et nouvelles avec de nombreux articles de médias disponibles.Antidépresseur : inibiteur sélectif de recapture de sérotonine (ISRS)
 
Les activistes victimes d'effexor
 
les symtômes de sevrage à l'égard des antidépresseurs a été reconnue depuis le début des années 1960.
 
voir les liens à droite du blog.
 
Les secrets du déroxat
le blog d'une vitcime

 
La justice, les class actions, les avocats...
 
"Le doute n'est plus de mise. Les antidépresseurs les plus prescrits ne sont guère plus efficaces qu'un placebo"
 
la dépression provoquée par le médecin
02 Sep 2013 

Les autres psychotropes (drogues médicales)

Des médicaments catastrophiques???

"Il est plus difficile de sevré les personnes des benzodiazepines que de l'héroïne
 
atarax, dépendance et dangers de la toxicomnie aux antihistaminiques
 
Les dangers de la toxicomanie aux neuroleptiques
 
Les dangers de la toxicomanie aux bête-bloquants
 
Les dangers de la toxicomanie a la ritaline
 
antidépresseurs, somnifères, anxiolitiques.
02 Sep 2013 

la vérité sur l'industrie médicaMENTEUSE par gwen Olsen (ex cadre pharma)


Fraude scientifique! Gwen Olsen balance le morceau par Wakeup-
Le site de gwen Olsen


Confession d'une visiteuse médicale
02 Sep 2013 

Attention : Les antidépresseurs tuent






02 Sep 2013 

DONT TAKE SSRI'S : NE PRENEZ PAS D'ANTIDEPRESSEURS ISRS !

02 Sep 2013 

ALERTE FDA

ALERTE FDA DU 07/2006 : ET SYNDROME MORTELLE 

Effexor (venlafaxine) , Cymbalta (duloxetine)   deroxat / Paxil (paroxetine) , Celexa (citalopram) , Lexapro (escitalopram) , Fluvoxamine , Prozac (fluoxetine) , Zoloft (sertraline)

ISRS / SNRI / triptans et syndrome sérotoninergique (7 2006) 
Un syndrome mortelle appelée syndrome sérotoninergique (graves changements dans la façon dont votre cerveau, les muscles et le système digestif travail due à des niveaux élevés de sérotonine dans le corps) peut se produire lorsque médicaments appelés inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS), comme le deroxat / Paxil, et de médicaments Utilisé pour traiter la migraine connu comme 5-hydroxytryptamine agonistes des récepteurs (le Les signes et les symptômes de syndrome sérotoninergique sont notamment les suivantes: ...

02 Sep 2013 

témoignage

Bonjour,
Je viens alimenter le groupe des mécontant(e)s...
Il m'a été prescrit Cymbalta dans l'indication "depression".
Je prends mon tout premier comprimé vers midi au moment du repas, comme recommandé. 13h, nausées, 13h15 allongée sur le canapé à ne pas comprendre mon soudain état ébrieux.
Je demande à ma fille de me laisser me reposer et je suis alors en proie à des strismus (crispation de la machoire) ainsi que de crispations musculaires au niveau des mains puis rapidement des orteils qui se recroquevillent. J'appelle un ami médecin (mon prescripteur) qui se précipide à mon domicile alors que je tente, en ligne avec lui de lui expliquer ce qu'il m'arrive (difficile de parler la bouche fermée !). Il arrive, un peu paniqué et tente vainement de me déplier les bras. Tout mon corps se contracte, je fini en boule sur le canapé d'où d'ailleurs je tombe alors que je vomis le contenu de mon estomac (désolée pour les détails). Je vais restée crispée ainsi pendant 3h... je fini épuisée, comme si j'avais passé l'après midi à courrir !
Ca me reprendra le soir, et le lendemain. Seul des myorelaxants auront raison de mes crampes. AUjourd'hui encore, il m'arrive d'avoir des flexions incontrôlées au niveaux des doigts et orteils.
Mon ami médecin a signaler mon cas à la pharmacovigilance... et une chose est certaine, il ne prescrira plus jamais ce traitement qu'il m'avait d'ailleurs prescrit pour la première fois !
J'ai fais ce qu'on appelle UNE SYNDROME SEROTONINERGIQUE MAJEUR ! Merci Cymbalta !!!

EN tous cas pour moi, c'est une belle cochonnerie !
J'ai cru rester définitivement comme ça !
02 Sep 2013 

Il est indispensable d'informer le patient du risque de syndrôme sérotoninergique

Informer le patient :
Il est indispensable d'informer le patient et son entourage du risque d'idées suicidaires pendant les premières semaines de traitement, de syndrome sérotoninergique, en cas d'association à certains médicaments (voir Interactions). Il faut recommander de ne pas entreprendre de nouveau traitement sans avis médical, et d'éviter les compléments alimentaires susceptibles de contenir du tryptophane.
Enfin, il convient d'insister sur la nécessité de ne pas arrêter le traitement de façon brutale du fait du risque de survenue d'un syndrome de sevrage.
Pr J.-C. Trinchet, Paris XIII
Le point du spécialiste
A retenir : le risque de survenue d'un sydrome sérotoninergique en particulier avec les IMAO.
Pr M. Plotkine, Paris V
02 Sep 2013 

Le Mélange de CERTAINS antidépresseurs et médicaments contre la migraine peuvent provoquer un Syndrome sérotoninergique

Le site de la FDA énumére quelques médicaments courant dans les catégories à risque:

ISRS et d'une combinaison de médicaments contenant un ISRS ISRS ET D'Une combinaison de médicaments contenant un ISRS
* Celexa (citalopram) * Celexa (citalopram)
* Fluvoxamine * Fluvoxamine
* Lexapro (escitalopram) * Lexapro (escitalopram)
* Paxil (paroxétine) * Paxil (paroxétine)
* Le Prozac (fluoxetine) * Le Prozac (fluoxetine)
* Symbyax (olanzapine / fluoxetine) * Symbyax (olanzapine / fluoxetine)
* Zoloft (sertraline) * Zoloft (sertraline)

IRSN IRSN
* Cymbalta (duloxétine) * Cymbalta (duloxétine)
* Effexor (venlafaxine) * Effexor (venlafaxine)

Les triptans Les triptans
* Amerge (naratriptan) * Amerge (naratriptan)
* Axert (almotriptan) * Axert (almotriptan)
* Frova (frovatriptan) * Frova (frovatriptan)
* Imitrex (sumatriptan) * Imitrex (sumatriptan)
* Maxalt Maxalt et-MLT (rizatriptan) * Maxalt Maxalt et-MLT (rizatriptan)
* Relpax (élétriptan * Relpax (élétriptan
* Zomig ZMT et Zomig (zolmitriptan) * Zomig ZMT et Zomig (zolmitriptan)

02 Sep 2013 

Les drogues concernées

Ces médicaments et les suppléments incluent, sans s'y limiter :
  • Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS), antidépresseurs comme le citalopram (Celexa), la fluoxétine (Prozac, Sarafem), la fluvoxamine, la paroxétine (Paxil) et la sertraline (Zoloft) Inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS), les Antidépresseurs Comme le citalopram (Celexa), la fluoxétine (Prozac, Sarafem), la fluvoxamine, la paroxétine (Paxil) et la sertraline (Zoloft)

  • La sérotonine et inhibiteurs de la recapture de la noradrénaline (IRSN), antidépresseurs comme le trazodone et la venlafaxine (Effexor) La sérotonine et inhibiteurs de la recapture de la noradrénaline (IRSN), les Antidépresseurs Comme le trazodone et la venlafaxine (Effexor)

  • Bupropion, un antidépresseur et le tabac-médication des toxicomanies (Wellbutrin, Zyban) Le bupropion, un antidépresseur et le tabac-médication des toxicomanies (Wellbutrin, Zyban)

  • Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), antidépresseurs comme isocarboxazid (Marplan) et phénelzine (Nardil) Inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO), les Antidépresseurs Comme isocarboxazid (Marplan) et Phenelzine (Nardil)

  • Des médicaments contre la migraine tels que almotriptan (Axert), le naratriptan (Amerge), le sumatriptan (Imitrex) et le zolmitriptan (Zomig) Des médicaments contre la migraine Tels que almotriptan (Axert), le naratriptan (Amerge), le sumatriptan (Imitrex) et le zolmitriptan (Zomig)

  • Analgésiques tels que le fentanyl (Sublimaze), la mépéridine (Demerol), pentazocine (Talwin) et le tramadol (Ultram) La douleur des médicaments Tels que le fentanyl (Sublimaze), la mépéridine (Demerol), pentazocine (Talwin) et le tramadol (Ultram)

  • Lithium (Eskalith, Lithobid), un stabilisateur de l'humeur Lithium (Eskalith, Lithobid), un stabilisateur de l'humeur

  • Les drogues illicites, dont le LSD, ecstasy, la cocaïne et les amphétamines Les Drogues Illicites, y compris Le LSD, ecstasy, la cocaïne et les amphétamines

  • Suppléments à base de plantes, y compris le millepertuis et le ginseng Suppléments à base de plantes, y compris Le millepertuis et le ginseng

  • Over-médicaments en vente libre contre la toux et le froid - contenant du dextrométhorphane (DM Robitussin, Sudal DM) Over-the-counter toux et le rhume Qui contain du dextrométhorphane (DM Robitussin, Sudal DM)

  • Médicaments anti-nauséeux tels que le granisétron (Kytril), le métoclopramide (Reglan) et de l'ondansétron (Zofran) Les médicaments anti-nausée, Tels Que le granisétron (Kytril), le métoclopramide (Reglan) et de l'Ondansétron (Zofran)

  • Linézolide (Zyvox), un antibiotique Linezolid (Zyvox), un antibiotique

  • Ritonavir (Norvir), un médicament anti-rétroviraux utilisés pour traiter le VIH / SIDA Ritonavir (Norvir), un médicament anti-rétroviraux Utilisés pour Traiter le VIH / SIDA

02 Sep 2013 

Le syndrome sérotoninergique

Dépression

Le syndrome sérotoninergique est une vie en danger potentialyl réaction à un médicament qui provoque le corps d'avoir trop de sérotonine, une substance chimique produite par les cellules nerveuses.

Causes

Le syndrome sérotoninergique le plus souvent se produit lorsque deux médicaments qui agissent au niveau du corps de la sérotonine sont pris ensemble dans le même temps. Les médicaments causent la sérotonine trop pour être libérés ou pour rester dans la zone du cerveau.

Par exemple, vous pouvez développer ce syndrome si vous prenez des médicaments appelés triptans, la migraine avec des antidépresseurs appelés inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) et sélectifs de la sérotonine / inhibiteurs du recaptage de la noradrénaline (SSNRIs). Populaires comprennent les ISRS Celexa, Zoloft, Prozac, Zoloft, Paxil, et Lexapro. SNRI comprennent Cymbalta et Effexor. Les noms de marque des triptans sont Imitrex, Zomig, Frova, Maxalt, Axert, Amerge, et Relpax.

La FDA a récemment demandé aux fabricants de ces types de médicaments à inclure les étiquettes d'avertissement sur leurs produits que vous dites au sujet du risque potentiel de syndrome sérotoninergique. Parlez à votre médecin avant d'arrêter toute médication.

Le syndrome sérotoninergique est plus susceptible de se produire lorsque vous débutez ou augmenter la médecine.

Anciens antidépresseurs appelés inhibiteurs de la monoamine oxydase (IMAO) peuvent également provoquer un syndrome sérotoninergique avec les médicaments de décrire ci-dessus, ainsi que la mépéridine (Demerol, un analgésique) ou le dextrométhorphane (médicament contre la toux).

L'abus des drogues comme l'ecstasy et le LSD ont également été associées au syndrome de la sérotonine.


Symptômes



Les symptômes apparaissent en quelques minutes à quelques heures, et de mai sont:


  • Agitation ou nervosité

  • Diarrhée

  • Fast cœur battait

  • Hallucinations

  • Augmentation de la température du corps

  • Perte de coordination

  • Nausées

  • Réflexes exagérés

  • L'évolution rapide de la pression artérielle

  • Vomissements



Examens et les tests



Le diagnostic est habituellement fait en posant des questions sur vos antécédents médicaux, y compris les types de médicaments que vous prenez.

Pour un diagnostic de syndrome sérotoninergique, vous devez avoir été prise d'un médicament niveaux de sérotonine que les changements du corps (médicaments sérotoninergiques) et avoir au moins trois des signes ou symptômes suivants:


  • Agitation

  • Diarrhée

  • Transpiration intense pas due à l'activité

  • Fièvre

  • L'état mental des changements tels que confusion ou d'hypomanie

  • Spasmes musculaires (myoclonies)

  • L'hyperactivité des réflexes (hyperréflexie)

  • Shivering

  • Tremor

  • Mouvements non coordonnés (ataxie)


Serotonin syndrome n'est pas diagnostiqué avant toutes les autres causes possibles ont été écartées, y compris les infections, intoxications, métaboliques et les problèmes hormonaux, et le retrait du médicament. Certains symptômes du syndrome sérotoninergique peut imiter en raison d'une surdose de cocaïne, lithium ou d'un IMAO ces.

Si vous avez commencer à prendre juste ou augmenté la dose d'un tranquillisant (neuroleptique), d'autres conditions telles que le syndrome malin des neuroleptiques seront considérés.

Tests mai comprennent:



Traitement



Les patients atteints de syndrome sérotoninergique devrait rester à l'hôpital pendant au moins 24 heures pour l'observation rapprochée.

Traitement mai comprennent:


  • Les benzodiazépines comme le diazépam (Valium) ou de lorazépam (Ativan) pour diminuer l'agitation, de crises comme les mouvements et la raideur musculaire

  • Cyproheptadine (Periactin), un médicament qui bloque la production de sérotonine

  • Fluides par IV

  • Retrait de médicaments, qui a provoqué le syndrome de


En cas menacer la vie, les médicaments qui empêchent vos muscles encore (les paralysent) et un tube respiratoire temporaire de la respiration et la machine sera nécessaire pour prévenir des dommages musculaires.


Outlook (pronostic)



Les patients mai se détériore lentement et peuvent devenir gravement malades s'ils ne sont pas rapidement traités. Syndrome sérotoninergique non traitées peuvent être mortelles. Toutefois, avec le traitement, les symptômes peuvent se résorbent habituellement en moins de 24 heures.


Complications possibles



Des spasmes musculaires non contrôlé peut provoquer une destruction musculaire sévère. Les produits élaborés lorsque les muscles se décomposent sont libérées dans le sang et finit par passer par les reins. Cela peut entraîner des lésions rénales graves si elle n'est pas reconnue et traitée de manière appropriée. Avec un traitement approprié, l'état est réversible.


Quand contacter un professionnel médical



Appelez votre fournisseur de soins de santé immédiatement si vous avez des symptômes de syndrome sérotoninergique.

Prévention



Dites toujours à tous vos fournisseurs de soins de santé quels médicaments vous prenez. Les patients qui prennent des triptans avec les ISRS ou les IRSN devraient être suivis de près, surtout à droite après le début d'un médicament ou d'augmenter son dosage.


Noms alternatifs



Hyperserotonemia; sérotoninergiques syndrome


Références



US Food and Drug Administration. FDA Public Health Advisory: utilisation combinée de la 5-hydroxytryptamine receptor agonists (triptans), sélectifs du recaptage de la sérotonine (ISRS) ou sélectif sérotonine / inhibiteurs du recaptage de la noradrénaline (IRSN) Mai Résultat de la vie en danger Syndrome sérotoninergique. Rockville, MD: Center for Drug Evaluation and Research; Juillet 19, 2006.

Prator Colombie-Britannique. Le syndrome sérotoninergique. J Neurosci Nurs. 2006 Apr; 38 (2) :102-5.

Ford MD, Clinical Toxicology. 1re éd. Philadelphia, Pa: WB Saunders, 2001:150, 522, 547, 550.

Bilden EF, Walter FG. Antidépresseurs. Chez Marx J, ed. Rosen's Emergency Medicine: Concepts and Clinical Practice. 6th ed. St. Louis, Mo: Mosby, 2006: chap 149.

Sternbach H. Le syndrome sérotoninergique. Am J Psychiatry. 1991: 148:705.

Parrot AC. Recreational ecstasy, MDMA, le syndrome de la sérotonine, et la neurotoxicité sérotoninergique. Pharmacol Biochem Behav. 2002 Apr; 71 (4) :837-44. Vérifier.





Admin · 1886 vues · Laisser un commentaire
02 Sep 2013 

antidépresseurs : danger !

02 Sep 2013 

antidépresseurs : l'overdose ?

02 Sep 2013 

antidépresseurs : la molécule qui rend fou !

03 Jul 2015 

Morts sur ordonnance


Morts sur ordonnance par alalumieredunouveaumonde
03 Jul 2015 

Médicaments meurtriers et crime organisé. comment l'industrie pharmaceutique a corrompu les sevices de santé

Dans ce récent ouvrage révolutionnaire, Peter C. Gotzsche lève le voile sur les comportements frauduleux de l’industrie pharmaceutique dans les domaines de la recherche et de la commercialisation et sur son mépris moralement répugnant pour la vie humaine. L’auteur établit des rapprochements convaincants entre l’industrie pharmaceutique et l’industrie du tabac et révèle l’extraordinaire vérité derrière les efforts déployés pour semer la confusion et détourner l’attention du public et des politiciens. Il s’appuie sur des données probantes et traite de manière détaillée de l’extraordinaire défaillance du système causée par le crime généralisé, la corruption et l’inefficacité de la réglementation pharmaceutique – une réglementation qui, selon lui, doit être radicalement transformée. « Si nous prenons autant de médicaments, c’est principalement parce que les compagnies pharmaceutiques ne vendent pas des médicaments, mais des mensonges à leur sujet. C’est ce qui fait que les médicaments sont si différents du reste... Tout ce que nous savons sur leur compte, c’est ce que les compagnies ont choisi de nous dire et de dire à nos médecins... Les patients ont confiance dans leurs médicaments parce qu’ils extrapolent la confiance qu’ils ont envers leurs médecins et la reportent sur les remèdes que ces derniers leur prescrivent. Ils ne sont pas conscients que les médecins, s’ils en savent long sur les maladies et la physiologie et la psychologie humaines, en connaissent très, très peu sur les médicaments si ce n’est les informations fabriquées de toutes pièces par l’industrie pharmaceutique... Si vous ne croyez pas que le système est hors de contrôle, je vous invite à m’écrire pour m’expliquer pourquoi les médicaments sont la troisième cause de mortalité... Si une épidémie provoquée par une nouvelle bactérie ou un nouveau virus avait fait autant de victimes – ou si elle avait même causé un centième seulement des décès associés aux effets secondaires des médicaments –, nous aurions tout fait pour la contenir. »

Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé

Peut-on comparer l’industrie pharmaceutique à la mafia ?

Extrait de la préface du livre du Dr. Peter Gøtzsche, MD., Directeur du Centre Cochrane Nordique: Deadly Medicines and Organised Crime : How Big Pharma has Corrupted Healthcare » ( “Médicaments meurtriers et crime organisé. Comment Big Pharma a corrompu la Santé. ») par Richard Smith, paru dans le BMJ Group (Groupe du British Medical Journal Blog)

Corruption systématique

L’essentiel de l’ouvrage de Peter est consacré à la mise en valeur du fait que l’industrie pharmaceutique a systématiquement corrompu la science en amplifiant les bénéfices et en minimisant les méfaits de ses médicaments. En tant qu’épidémiologiste, ses énormes connaissances et sa passion du détail qui en ont fait un leader mondial dans la critique des études cliniques, Peter est ici sur un terrain très solide. Son nom s’ajoute à celui de nombreux autres, y compris d’anciens éditeurs du New England Journal of Medicine qui ont dénoncé cette corruption. Il montre aussi comment l’industrie a acheté des médecins, des universitaires, des revues, des organismes professionnels, des associations de patients, des départements universitaires, des journalistes, des organismes de régulation, et des politiciens. Ce sont les méthodes mêmes de la mafia.



Le livre ne permet pas aux médecins ni aux universitaires d’éviter le blâme. En effet, on pourrait faire valoir que les compagnies pharmaceutiques font ce qu’on attend d’elles pour maximaliser les rendements financiers des actionnaires, mais les médecins et les universitaires sont censés avoir une vocation plus élevée.

Les lois qui obligent les entreprises à déclarer les sommes qu’elles payent aux médecins montrent que de très nombreux médecins sont redevables à l’industrie du médicament, et que beaucoup reçoivent des sommes d’argent pour conseiller les entreprises ou pour donner des conférences en leur nom. Il est difficile d’échapper à la conclusion que ces « leaders d’opinion » sont achetés. Ce sont les « mercenaires » de l’industrie.

Et comme avec la mafia, malheur à quiconque dénonce ou apporte des preuves qui ne sont pas favorables à l’industrie. Peter raconte plusieurs histoires de dénonciateurs pourchassés, tout comme le roman de John Le Carré mettant en scène une société pharmaceutique impitoyable et qui est devenu un bestseller, ainsi qu’un film à grand succès d’Hollywood.

Il n’est donc pas tout à fait fantaisiste de comparer l’industrie du médicament à la mafia, et le public, en dépit de son enthousiasme pour les médicaments, reste sceptique par rapport à l’industrie pharmaceutique. Dans un sondage réalisé au Danemark, le public a classé l’industrie du médicament en second rang par rapport aux firmes en lesquelles il avait le moins confiance et un sondage réalisé aux Etats-Unis a classé cette industrie tout en bas avec l’industrie du tabac et les industries pétrolières…

Source: blogs.bmj.com


Free chapter from Deadly Medicines and Organised Crime: How big pharma has corrupted
healthcare
(Chapitre (18) gratuit en anglais sur le thème « Pousser les enfants au suicide avec les pilules du bonheur. »)

 


 

 

Big pharma

"Or les médicaments sont aussi des substances dangereuses, à manier avec précaution. Il y a bien sûr les scandales récents qui ont secoué la France. L’affaire du Mediator n’est nullement une exception, elle est plutôt la règle : on assiste depuis une vingtaine d’années à une avalanche de scandales pharmaceutiques à travers le monde, pour la plupart bien plus graves que celui du Mediator et impliquant quasiment tous les grands laboratoires mondiaux. Étrangement, ces affaires retentissantes n’ont pratiquement pas eu d’écho en France. Sans doute a-t-on considéré qu’il s’agissait de problèmes qui ne nous concernaient pas, un peu comme le fameux nuage de Tchernobyl. Pourtant, les entreprises impliquées sont des multinationales implantées sur notre territoire comme sur le reste de la planète et leurs médicaments étaient (ou sont encore) commercialisés également en France. À l’ère de la mondialisation, les molécules circulent aussi librement que le pétrole ou les courriels."
...
On ne peut plus dire qu’il s’agit de cas isolés de corruption , de quelques « méchants » qu’il suffirait de mettre en prison. Les experts, les scientifiques, les médecins, les politiciens, tous ces gens font simplement leur travail – ils sont même, dans leur grande majorité, bienveillants et de bonne foi. Ce que révèlent les scandales, par leur répétition même, c’est justement cela : la banalité du mal pharmaceutique, son caractère systémique, industriel.

Il y a quelque chose de pourri au royaume de Médecine , comme il est dit dans Hamlet. Nous le sentons tous obscurément, mais nous hésitons à nous l’avouer. Nous voulons continuer à croire que la médecine est « basée sur des preuves », comme on nous le répète tout le temps, que nos médecins sont vigilants et bien informés, que les agences sanitaires ne permettront plus qu’on nous vende des médicaments inutiles et dangereux. Nous voulons continuer à croire en la médecine, car elle a été porteuse depuis la révolution thérapeutique de la fin du XIXe de tous nos espoirs en une vie longue et sans douleur. Mais cette médecine que nous avons connue n’existe plus.

Comme on va le lire dans ce livre, les « preuves » sur lesquelles on se fonde pour nous prescrire des médicaments sont couramment biaisées. Les risques sont cachés par les laboratoires . Les médecins reçoivent leur formation et leurs informations de l’industrie pharmaceutique. Les agences sanitaires approuvent de façon désinvolte des médicaments totalement inefficaces, tout en protégeant le « secret commercial » des données négatives fournies par les firmes. À tous les niveaux, le profit des industries passe AVANT l’intérêt des patients.
Admin · 1027 vues · Laisser un commentaire
02 Jul 2016 

Effet secondaire - LA MORT : Sans corruption pas de médicaments



J'ai soudoyé un professeur suédois pour améliorer l'enregistrement de Prozac en Suède.
-John Virapen
Les compagnies pharmaceutiques veulent garder les gens malades. Ils veulent faire d'autres pensent qu'ils sont malades. Et ils le font pour une raison:. Argent saviez-vous: ?
• Les sociétés pharmaceutiques investissent plus de 35.000 euros (plus de 50.000 $) par médecin chaque année pour les amener à prescrire leurs produits
• Plus de 75 pour cent des scientifiques de premier plan dans le domaine de médecine sont payés par l'industrie pharmaceutique?
• La corruption régnait dans l'approbation et la commercialisation de médicaments dans certains cas?
• Les maladies sont constitués par l'industrie pharmaceutique et plus particulièrement commercialisées pour améliorer les ventes et parts de marché pour les sociétés en question?

le site